Match 3 : Reuil Malmaison - Bully

Nouvelle victoire en costaud 8 à 2 en région parisienne à Rueil Malmaison, après Valenciennes, un déplacement qui sentait bon la nationale ..... adversaires inconnus, nouvelle salle, annonce du match dans la ville, et découverte aussi d'un coin de France méconnue (oui oui aux portes de Paris prés de la Défense, il existe des pavillons avec jardin avec comme voisin proche les sièges de Vinci, Safran, Thalés,....).

Face aux locaux également invaincus depuis le début de saison, nous abordons la rencontre avec méfiance et le plus grand sérieux: entraînement pour les plus jeunes dés le matin avant le départ pendant que les vieux préparent à manger.

L'entame de match fût une nouvelle fois sans round d'observation, où il fallait contenir les velléités adverses.

Finalement après les premiers simples, le score paritaire 2 à 2 est logique, chaque joueur mieux classé ayant remporté son match.

La 2éme série de simples sera fatale aux locaux. Emmené par Xavier, qui réalisa une perf face au numéro 1 adverse (400) en l'emporta aisément, le capitaine rencontra plus de difficulté pour maîtriser la fougue et la réussite de son adversaire (500) mais l'emporta malgré tout à la belle. Bully 4 - Rueil 2

Cléry et Quentin aggravèrent le score en l'emportant avec autorité face à des joueurs moins bien classés qu'eux.

A 6-2 pour nous, le gain des 2 doubles nous permis d'éviter de rentrer dans la dernière série des simples.

L'heure est alors venu au traditionnel protocole d'après match (d'un déplacement en région parisienne), une douche trop froide, ou trop chaude enfin rarement tiède (merci Cléry!), un verre partagé autour d'un soft (ou d'un café, Cléry regrette encore de ne pas l'avoir pris) où on ne s'éternise pas pour ne pas rentrer trop tard. Trouver un restaurant qui convienne à tout le monde ...... se garer (en région parisienne!!) ..... essayer de trouver une occasion pour qu'un coéquipier paye l'apéro ..... éviter de se réincarner en Muriel Robin au moment de l'addition ..... reprendre la route où après le moment "on refait le match" et où on se projete dans le suivant, finalement à l'approche de la pancarte "Bienvenue chez les ch'tis" il n'y a presque plus que le conducteur qui a (fort heureusement) encore les yeux ouverts. La nuit est déjà engagée.

Nouveau déplacement à la prochaine journée, en terre picarde pour affronter l'équipe réserve d'Amiens.

#match

Posts Récents